Comme vous allez le voir dans cet article, la migraine chronique est plus complexe à gérer que la migraine épisodique. 

👇👇 L’Apo Team se demande s’il n’est pas adéquat de proposer une version un peu différente de l’application Apo, avec potentiellement des informations à saisir quotidiennement pour les migraineux chroniques ou pour les migraineux épisodiques qui connaissent une dégradation de leur migraine, afin de les aider à suivre précisément leur migraine et en prendre petit à petit le contrôle.  Dites-nous rapidement ce que vous en pensez 👇👇

🧐 Qu’est ce que la migraine chronique ? 

La migraine chronique est une sous-catégorie de migraine, se définissant par 15 jours et plus de céphalées par mois depuis plus de 3 mois, dont au moins 8 jours par mois de migraine depuis plus de 3 mois, avec ou sans aura. 

 

La prise en charge de la migraine chronique se fait en quatre étapes : 

  1. La première étape pour trouver un traitement adéquat à la migraine chronique est d’établir un bon diagnostic, qui passe par une bonne communication et une bonne préparation de ses consultations avec son médecin.
  2. La deuxième étape est de minimiser, voire d’éliminer les facteurs déclenchants des crises du quotidien du patient. Ce qui nécessite de bien les identifier. 
  3. La troisième étape est de suivre sa consommation médicamenteuse pour éviter tout risque de migraine par surconsommation médicamenteuse. Bien utilisés et à une faible fréquence, les médicaments permettent une diminution des symptômes de la migraine. Mais au contraire, la surconsommation de certains médicaments peut aggraver les crises en termes de fréquence, de sévérité et de durée.   
  4. La quatrième et dernière étape est la prise en main continue de la migraine. Noter l’ensemble de ses crises de migraine sur l’application Apo, permet de savoir si elle évolue dans le bon sens, ou au contraire si il faut agir. 

Une migraine chronique est plus difficile à gérer qu’une migraine épisodique. Les patients sont plus affectés au quotidien : plus de crises de migraine, plus de troubles liés à la migraine comme des douleurs dans le dos ou le cou, mais surtout moins de jours sans migraine qu’avec migraine dans le mois. 

La migraine chronique a deux types de retentissement : 

  • Sur le plan individuel : le patient est impacté par une baisse importante de sa qualité de vie.
  • Sur le plan sociétal et économique : le coût est important via le coût direct des médicaments et des consultations et via le coût indirect de la baisse de productivité. 

💊 Qu’est-ce que la migraine par surconsommation médicamenteuse ?

La migraine par surconsommation médicamenteuse est une migraine qui se déclenche au moins 15 jours par mois et qui est la conséquence d’une consommation de traitement de crise trop importante depuis plus de 3 mois. Une surconsommation médicamenteuse est définie comme une prise régulière d’analgésique (paracétamol, anti-inflammatoire…), pendant au moins 15 jours par mois ; ou une utilisation régulière de triptans, de combinaisons analgésiques, d’ergotamines, d’opioïdes ou de toute combinaison des classes de médicaments mentionnées pendant au moins 10 jours par mois. 

La surconsommation de médicament est souvent associée à une fréquence élevée de maux de tête, et pourrait être la conséquence, ou le facteur déclenchant d’une migraine chronique. Par conséquent, il est important de suivre sa consommation médicamenteuse pour éviter tout risque de migraine par surconsommation médicamenteuse.

Pour bien suivre votre prise médicamenteuse, pensez à mettre à jour la rubrique “Mes Traitements” dans votre profil, notamment après une consultation et le changement de votre prescription. 

🔴 Qu’est-ce que la migraine sévère ?

La migraine sévère peut être diagnostiquée lorsque le patient souffre d’au moins 8 jours de migraine par mois, ou bien de moins de 8 jours de migraine par mois mais présentant au moins un des critères suivants : 

  • Un score supérieur ou égal à 60 au questionnaire HIT-6 qui mesure l’impact des maux de tête sur le quotidien du patient
  • Une interruption complète d’activité due à au moins 50% des maux de tête. 

L’incapacité dépend de la fréquence et de l’intensité des maux de tête. 

😞 En quoi une migraine chronique impacte le quotidien du patient ? 

La migraine chronique peut avoir un lourd impact sur la qualité de vie des patients, sur le plan sociétal et sur le plan économique. En effet, la migraine chronique peut empêcher le patient de travailler ou de s’impliquer dans des projets professionnels ou personnels, peut diminuer sa capacité à avoir une vie sociale… Une étude, réalisée en 2008 aux États-Unis sur 520 patients souffrant de migraine chronique, avance que près de 65% des patients atteints de migraine chronique déclareraient que leur travail aurait été affecté négativement par les symptômes de leur migraine. Aussi, les patients souffrant de migraine chronique manqueraient plus de jours de travail et auraient une productivité moindre à cause des céphalées, que les patients souffrant de migraine épisodique. 

Plusieurs maladies neurologiques et plusieurs douleurs peuvent s’ajouter aux symptômes de la  migraine pour les personnes souffrant de migraine chronique. Par exemple, les douleurs lombaires, l’arthrite et les douleurs articulaires sont plus fréquentes chez les patients souffrant de migraine chronique. C’est ce que l’on appelle les comorbidités, qui sont définies par la présence de plusieurs maladies chroniques chez une même personne et en même temps, qui nécessitent chacune des soins sur le long terme.

👩‍⚕️ Comment est-on diagnostiqué migraineux.se chronique ?

Les patients souffrant de maux de tête doivent être diagnostiqués pour la migraine épisodique ou la migraine chronique. Toujours d’après cette étude menée en 2008, aux Etats-Unis par les docteurs Richard B Lipton, Michael L Reed et Marcelo Bigal, sur 520 patients, seuls 20% des personnes répondant aux critères de la migraine chronique recevraient un diagnostic adéquat. Une partie de ce pourcentage s’expliquerait par le fait que des patients pourraient avoir du mal à répondre aux questions à propos de leur migraine. Les patients auraient tendance à n’évoquer que les migraines sévères et oublient de mentionner les jours où la migraine impacte leur quotidien via des douleurs, de légers maux de tête, des symptômes… Évaluer la fréquence et la potentielle surconsommation médicamenteuse permettrait d’aider le diagnostic de la migraine chronique. Une étude menée aux Etats-Unis en 2011 propose que la vraie question à poser pour effectuer un  diagnostic de migraine chronique serait “combien de jours sans migraine dans le mois avez-vous eu ?”.

Il est donc important de noter ses crises de migraine ainsi que tous les symptômes pour pouvoir avoir un meilleur suivi et donc une meilleure prise en charge de votre migraine. Sur Apo Migraine, vous pouvez enregistrer vos crises de migraine en moins de 30 secondes, voir l’évolution de votre pathologie et l’impact de vos crises sur votre quotidien. Renseignez les informations nécessaires sur votre migraine : vos facteurs déclenchants, vos symptômes, votre prise médicamenteuse mais aussi l’impact et l’intensité de vos crises… Ainsi vous pourrez avoir une vue d’ensemble sur votre migraine. Partagez avec votre médecin, soit par mail soit en l’imprimant et en l’apportant en consultation, le rapport médecin synthétique qui fait l’analyse de tous les enregistrements de crises que vous avez faits dans l’application. Ainsi votre médecin aura un meilleur aperçu sur votre migraine et sur votre consommation médicamenteuse, et pourra plus facilement établir un bon diagnostic.

Si vous n’êtes pas familier du rapport médecin, ou ne l’avez pas encore partagé avec votre médecin lors de vos précédentes consultations, laissez-vous convaincre par la vidéo “retour d’expérience” de Céline, créatrice d’Apo, elle-même migraineuse.

Comme évoqué en introduction de l’article, seul le nombre de jours avec migraine ne suffit pas. Il convient aussi pour le médecin d’avoir des données sur l’impact de votre migraine sur votre quotidien pour établir correctement un diagnostic de migraine chronique ou sévère, et vous proposer la prise en charge adéquate. C’est pour cette raison que vous pouvez évaluer trimestriellement l’impact de votre migraine sur votre quotidien dans l’application Apo, dans la rubrique “évaluations de ma migraine” sur l’écran d’accueil (si vous n’avez pas cette rubrique sur votre écran d’accueil, il vous faut mettre à jour votre application).

Faire la mise à jour iOS 🍎
Faire la mise à jour Android 🤖

Via Apo, vous pouvez répondre aux questionnaires HIT-6 et HAD, 2 questionnaires validés scientifiquement et spécifiquement pour la migraine. Le HIT-6 vous aide à décrire et à exprimer ce que vous ressentez et ce que vous ne pouvez pas faire à cause de vos maux de tête. Le HAD est un instrument qui permet d’évaluer le retentissement émotionnel de votre migraine. À  l’issue de la complétion de ces 2 questionnaires, vous pouvez consulter l’évolution de vos 2 scores dans la rubrique Calendrier et Statistiques. Ces scores seront également ajoutés au rapport médecin à envoyer ou apporter au médecin lors de la consultation. Ainsi, il aura tous les éléments (nombre de jours avec migraine, impact, prise de médicaments…) pour établir le diagnostic le plus précis et vous proposer la prise en charge qui aura le plus de chances de succès.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter l’article dédié aux évaluations d’impact de la migraine et notre vidéo tuto qui vous explique comment répondre aux questionnaires d’impact via Apo .

🎯 Comment la migraine chronique se soigne-t-elle ?

Une fois le diagnostic posé, une approche thérapeutique est déterminée. C’est une approche qui vise à résoudre plusieurs aspects de la migraine. Elle prend en compte certains facteurs comme par exemple l’évaluation et le traitement des troubles de l’humeur, la réduction du stress, ou encore la réduction des douleurs liées à la migraine. Tout au long de ce traitement, le patient doit avoir une bonne hygiène de sommeil et éviter les facteurs déclenchants identifiés.

Pour en savoir plus nous vous invitons à lire nos articles sur la migraine et au sommeil, et méditation et la migraine. Ils peuvent vous aider à diminuer naturellement l’impact de votre migraine sur votre quotidien. 

Les dernières années ont été marquées par le développement de nouveaux traitements contre la migraine : le botox et les anti-CGRP. Ces traitements sont sources d’espoir pour les patients migraineux chroniques. 

Une étude, menée en 2013, aux Etats-Unis par le laboratoire Allergan, suppose que la toxine botulique (le botox) est un traitement spécifiquement conçu pour la prévention des maux de tête chez les adultes atteints de migraine chronique. La toxine botulique permettrait de détendre progressivement les muscles, ce qui soulagerait la migraine. 

Ce traitement réduirait de multiples dimensions de la migraine : les symptômes, la fréquence des maux de tête ainsi que leurs intensité. 3 injections du traitement seraient nécessaires pour voir si le traitement est efficace ou non. Les patients poursuivant le traitement présenteraient une baisse des symptômes après 5 injections du traitement. 

Les anti-CGRP, eux, font partie d’une nouvelle génération de médicaments, les anticorps monoclonaux. Lors d’une crise de migraine, une substance se libère dans le cerveau, le CGRP, la protéine responsable de la douleur. Cette protéine favorise la dilatation des vaisseaux sanguins et l’inflammation. Les anti-CGRP reconnaissent cette molécule et la neutralisent. 

Les migraineux en échec thérapeutique et qui cumulent 8 jours de migraine par mois sont éligibles à ce traitement. Ce traitement est à prendre 1 fois par mois, à raison d’une à deux injections en sous-cutané, ou en intraveineuse.

Le seul problème de ce traitement est son coût. Remboursé dans 23 pays d’Europe, il n’est pas encore remboursé en France. À 250€ l’injection, ce traitement n’est pas accessible à tout le monde. 

👉 En conclusion, la migraine chronique est complexe, et nécessite une vraie collaboration entre le patient et le médecin pour en prendre le dessus

Le traitement de la migraine chronique implique un bon diagnostic qui passe par une bonne communication et une bonne considération des facteurs déclenchants et des symptômes du patient. Il est important de noter ses crises de migraines avec les informations nécessaires, mais aussi d’évaluer l’impact au long cours de sa migraine pour établir correctement un diagnostic de migraine chronique ou sévère, et vous proposer la prise en charge adéquate. Apo est là pour vous y aider.

Comme nous l’avons vu dans cet article, la migraine chronique s’avère plus complexe à gérer que la migraine épisodique. D’après la SFEMC, par an, 3% des migraineux épisodiques deviennent malheureusement chroniques. 

L’Apo Team se demande s’il n’est pas adéquat de proposer une version un peu différente de l’application Apo, avec potentiellement des informations à saisir quotidiennement pour les migraineux chroniques ou pour les migraineux épisodiques qui connaissent une dégradation de leur migraine, afin de les aider à suivre précisément leur migraine et en prendre petit à petit le contrôle. Cf questionnaire en début d’article si vous n’y avez pas encore répondu ;).