D’après l’OMS, la migraine est la seconde maladie la plus invalidante du monde. D’après cette étude menée en 1999 au Etats-Unis,  ⅔ des patients souffrant de migraine cessent de prendre des traitements en raison de leurs inefficacités ou des effets secondaires de ces derniers. Il y a un besoin important de trouver des traitements non médicamenteux pour soulager les personnes souffrant de migraines. 

La réduction du stress induit par la méditation est parfois présentée comme une vraie aide pour soulager les douleurs chroniques. La méditation pourrait être particulièrement utile pour la migraine : elle ferait baisser le niveau de stress (un des déclencheurs potentiels de la migraine), et pourrait aider à diminuer l’intensité de la douleur ressentie lors des crises.

Une étude ayant pour but de comprendre l’impact de la méditation sur la migraine a été menée aux Etats-Unis entre 2016 et 2018 sur 89 patients. Pour être recrutés, ces patients devaient être diagnostiqués comme migraineux et présenter entre 4 et 20 jours de migraines par mois. Afin d’en savoir un peu plus sur le sujet, nous vous avons résumé l’étude. 

Le groupe était composé de 82,92% de femmes. La moyenne d’âge était de 44 ans. Les participants pouvaient continuer de prendre leurs traitements de crise et leurs traitements de fond. 

Ce groupe de 89 participants a été divisé en 2 : 

  • Le premier groupe de 45 personnes devait participer à un programme de yoga et de méditation, avec des séances hebdomadaires de 2 heures pendant 8 semaines.  
  • Le deuxième groupe de 44 personnes devait assister à séances hebdomadaires de 2 heures de cours d’éducation sur les maux de tête. Les participants de ce deuxième groupe recevaient des informations sur les céphalées, les facteurs déclenchants, et les différentes approches thérapeutiques pour la migraine.

👇👇 Avant de prendre connaissance des enseignements de cette étude, dites-nous : 👇👇

🧘‍♀️ Comment mesurer l’impact potentiel de la méditation sur la migraine ?

D’abord, en mesurant la fréquence des jours de migraine par mois, et en étudiant si la méditation a un impact positif ou négatif sur la migraine. 

Aussi, en étudiant l’évolution du nombre de jours de maux de tête, leurs intensités, leurs désagréments ainsi que leurs durées. Des instruments d’enquêtes fiables et validés scientifiquement, comme le questionnaire MIDAS ou HIT-6, ont été remplis à chaque visite d’étude pour évaluer l’incapacité liée aux maux de tête, la qualité de vie et les mesures mises en place. 

D’ailleurs, à ce sujet, vous pouvez calculer l’impact au long cours de votre migraine sur votre quotidien via Apo. Dans la rubrique “évaluations de ma migraine” sur l’écran d’accueil (si vous n’avez pas cette rubrique sur votre écran d’accueil, mettez à jour votre application).

Faire la mise à jour sur iOS
Faire la mise à jour sur Android

Vous pouvez répondre aux questionnaires HIT-6 et HAD. Le HIT-6 vous aide à décrire et à exprimer ce que vous ressentez et ce que vous ne pouvez pas faire à cause de vos maux de tête. Le HAD est un instrument qui permet d’évaluer le retentissement émotionnel de votre migraine. A l’issue de la complétion de ces 2 questionnaires, vous obtenez des scores qui permettent à votre médecin de mieux comprendre l’impact de la migraine sur votre vie quotidienne, personnelle, sociale et professionnelle et ainsi d’adapter l’approche thérapeutique. 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter l’article dédié aux évaluations d’impact de la migraine !

 🍀 La méditation met-elle fin à la migraine ? 

  • 🤓 Premier enseignement de l’étude : l’éducation thérapeutique

Bien que l’hypothèse émise au début de l’étude était que la méditation pourrait diminuer la fréquence des crises de migraine, les chercheurs n’avaient pas pensé que l’éducation sur les maux de tête pourrait également avoir un impact sur la fréquence des crises. Un autre essai clinique mené en 2017 aux Etats-Unis sur 110 patients aurait révélé que la perte de poids et l’éducation sur les maux de tête avaient entraîné une diminution de la fréquence des crises de migraine. 

Ces résultats montrent que l’éducation sur les maux de tête peut avoir un effet positif sur la fréquence des migraines. La connaissance de la migraine peut donner un pouvoir d’agir ou d’entraîner des changements comportementaux qui peuvent mener à une diminution de la fréquence des migraines. 

C’est dans cette optique que l’Apo Team met à disposition dans l’app des articles sur la migraine, ou que l’association La Voix des Migraineux nourrit son site web de contenu et organise le sommet francophone de la migraine… N’hésitez pas à consulter le site web de La Voix des Migraineux, et les articles mis à disposition par l’Apo Team comme la migraine et le sommeil, la migraine et le yoga, les migraines menstruelles

  • 😶‍🌫️ La méditation fait à peine mieux que l’éducation thérapeutique dans la réduction de la fréquence, mais agit sur l’impact de la migraine

A la fin de l’étude, l’ensemble des participants des 2 groupes présentait une réduction des jours de migraines par mois. 

Cependant, le groupe ayant suivi le programme de méditation présentait une amélioration en ce qui concerne l’incapacité liées aux maux de tête, la qualité de vie, l’impact au long cours de la douleur et le retentissement émotionnel. 

Les résultats de l’étude ont montré que les personnes ayant suivi le programme de méditation, ont signalé une plus grande diminution de la perception du dérangement lié à la migraine et de l’intensité de la douleur ; tandis que le groupe suivant le programme d’éducation sur la migraine n’a montré aucun changement significatif à ce sujet.  

  • ⚠️ L’étude présente des limitations

Si les résultats de l’étude semblent intéressant, il est important de rappeler les limitations de celle-ci :

  • l’étude a été faite sur une petite population de moins de 90 personnes
  • les participants sont très homogènes (femmes, blanches, ayant fait des études supérieures…), il est donc difficile de tirer des conclusions sur une population diverse
  • l’étude a été faite entre un groupe test et un groupe comparatif (l’éducation sur la migraine) et non avec un groupe placebo

👩‍⚕️ Conclusion

Pour conclure, la Société Française des études des Migraines et Céphalée :

  • rappelle que les études sur l’impact de la méditation sont d’assez faible qualité, trop hétérogènes et présentent des risques de biais; 
  • avance cependant que les thérapies comportementales et la réduction du stress liée à la pleine conscience pourraient être considérées comme une thérapie supplémentaire aux traitements médicamenteux, notamment pour les patients souffrant de migraine épisodique ou chronique avec un niveau de stress et/ou d’anxiété important.