⚧ Une différence de prévalence de la migraine selon le genre 

La migraine est une maladie neurologique qui affecte les femmes 3 fois plus que les hommes. Elle peut affecter les femmes de manière plus intense de la puberté jusqu’à la préménopause et la post-ménopause. Il existe encore un manque de connaissance sur le mécanisme détaillé derrière les différences de genre concernant la migraine. Mais l’une des théories les plus communes est que la fluctuation des hormones sexuelles féminines jouerait un rôle clé. En effet, le fait que les femmes soient plus touchées par la migraine pourrait expliquer par le cycle hormonal.

La migraine menstruelle ou cataméniale est un type de migraine qui touche 42 à 61% des femmes migraineuses. La migraine menstruelle est bien souvent plus handicapante, plus longue et plus résistante au traitement qu’une migraine non menstruelle, en dehors du cycle menstruel. 

🤕 La migraine à l’adolescence 

La prévalence de la migraine est similaire chez les filles et les garçons âgés de 7 à 9 ans avant la puberté mais une différence s’opère au cours de l’adolescence. Aux premières menstruations, les filles peuvent connaître leurs premières migraines. A la fin de l’adolescence, la migraine touche plus de filles que de garçons, jusqu’à les affecter 3 fois plus que les hommes à l’âge adulte. 

🩸 Qu’est ce que la migraine cataméniale ou la migraine menstruelle ? 

Une migraine cataméniale ou migraine menstruelle est une migraine qui survient spécifiquement et uniquement en période de menstruation ou dans les jours qui les précèdent. 

On distingue la “migraine menstruelle pure” de “la migraine relative aux menstruations” : 

  • La “migraine menstruelle pure” : les patientes ont des crises migraineuses seulement pendant une période menstruelle de 5 jours (de J-2 avant les règles à J+3 après les règles) sur au moins 2 cycles menstruels sur 3 et à aucun autre moment du cycle. 
  • La “migraine relative aux menstruations” : les patientes ont des crises migraineuses pendant une période menstruelle de 5 jours (deJ-2 avant les règles à J+3 après les règles) sur au moins 2 cycles menstruels sur 3 et en plus à d’autres moments dans le mois en dehors du cycle. 

On estime que seulement 7% à 35% des femmes subissent une migraine menstruelle pure. La migraine relative aux menstruations est quant à elle observée chez 60% des femmes. 

La migraine menstruelle, qui englobe à la fois la “migraine menstruelle pure” et “la migraine relative aux menstruations”, est plus généralement sans aura et survient le plus souvent au cours de la deuxième décennie de la vie, autour du début des premières règles. Des études montrent que sa prévalence varie de 4% à 70%, mais elle atteint un pic vers 40 ans et à mesure que la ménopause approche, sa prévalence diminue. Les crises de migraine menstruelle sont souvent plus sévères, de longue durée et moins sensibles aux traitements que les migraines non menstruelles. 

❓ Comment s’explique la migraine menstruelle ? Et pourquoi certaines femmes ont des migraines pendant leurs règles ?  

Les hormones féminines, en particulier l’oestrogène, fluctuent au cours de la vie d’une femme en plus de la nature cyclique du cycle hormonal, et ces fluctuations peuvent provoquer des crises migraineuses. 

Il y a des moments où le taux d’oestrogène est bas dans le cycle d’une femme, et d’autres moment où il culmine, avant de s’effondrer soudainement. La baisse des oestrogènes pendant la phase lutéale (phase se situant après l’ovulation, qui se termine lorsque la menstruation commence) déclenche la migraine. Cette baisse pourrait avoir un impact sur les vaisseaux sanguins, les rendant plus perméables aux médiateurs pro-inflammatoires qui sont multipliés par trois au cours de la phase lutéale avec une augmentation supplémentaire pendant la menstruation. Ce serait donc des changements de niveau d’oestrogène qui pourraient provoquer des migraines chez beaucoup de migraineuses. 

Les fluctuations d’oestrogènes affecteraient à la hausse ou à la baisse la fréquence des migraines. La fluctuation des oestrogènes peut avoir par exemple un impact positif sur la migraine pendant la grossesse et négatif  pendant la pré-ménopause.

🆚 Quelle est la différence entre la migraine et la migraine menstruelle ? 

Dans le cas de migraines menstruelles (incluant la migraine menstruelle et la migraine relative aux menstruations), les patientes peuvent avoir les mêmes symptômes que ceux de la migraine non menstruelle, mais les crises semblent déclenchées par un changement hormonal, dans les 2 jours précédents et les 3 jours suivant les menstruations. 

Aujourd’hui jusqu’à 60% des femmes migraineuses connaissent des migraines cataméniales et celles-ci déclarent souvent qu’il est plus difficile de venir à bout d’une migraine cataméniale que d’une migraine non menstruelle : elles sont plus longues et ne répondent pas bien aux traitements de crises.  

De plus, la migraine menstruelle peut être précédée d’une céphalée prémenstruelle : elle survient plus tôt dans le cycle, généralement 2 à 7 jours avant le début des règles et peut faire partie du syndrome prémenstruelle (SPM). Mais il est important de noter que les céphalées prémenstruelles sont différentes car elles disparaissent généralement avec le début des règles. 

Le diagnostic peut être vérifié davantage en transmettant au médecin une vision calendaire de vos règles et maux de tête. Ajouter vos règles sur la vision calendaire de vos crises dans l’application Apo Migraine. Cela permettra au médecin d’identifier très rapidement s’il s’agit de migraine menstruelle ou non. 

💊 Peut-on soigner la migraine menstruelle ? 

Entre neurologue et gynécologue, il est très fréquent que les patientes éprouvent des difficultés à coordonner leurs soins concernant leurs migraines cataméniales. Il est important de documenter, à la fois vos crises, vos cycles menstruels et les symptômes (changement d’humeur, d’appétit…) que vous avez, pour mettre en évidence ce lien. Avec Apo Migraine, sur le calendrier, vous pouvez ajouter vos dates de règles. Vous pourrez ainsi remarquer la corrélation, si elle existe, et en parler plus facilement avec vos médecins (neurologue, gynécologue ou médecin traitant). N’hésitez pas à montrer le calendrier issu de l’application Apo Migraine. 

Pour traiter la migraine menstruelle, sans même parler de traitement médicamenteux spécifiquement, un conseil important reste la préparation. Si vous savez que vous risquez d’avoir une migraine menstruelle lors de votre cycle, soyez préparée : ayez  votre traitement sur vous par exemple. Grâce à Apo Migraine, vous pourrez aussi identifier les périodes de cycle où vous risquez d’avoir une crise liée à vos règles, et éviter ainsi d’organiser des évènements au moment où vous risquez d’avoir une crise. 

Concernant les traitements médicamenteux, la migraine menstruelle est souvent moins sensible aux traitements de crises. Cependant, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), ou du paracétamol, seraient efficaces dans le traitement et la prévention de la migraine menstruelle chez certaines femmes. 

Conclusion 

La migraine cataméniale, due à une baisse du taux d’oestrogène, peut affecter les femmes qui en souffrent de manière plus intense. Enregistrez vos crises migraineuses sur Apo Migraine et renseignez sur le calendrier la date de vos règles, cela vous sera utile pour vos consultations, votre suivi et aidera vos médecins à vous proposer un traitement adapté à votre situation. Du côté de la recherche, il est important d’acquérir une meilleure compréhension de ce type de migraine et des façons de la traiter pour améliorer la qualité de vie des femmes qui en souffrent. 

👇👇  Avez-vous remarqué un lien entre vos menstruations et vos migraines ? 👇👇